Comment trouver le niveau de chaleur idéal pour les couettes ?

La couette est un élément indispensable pour votre sommeil, surtout durant les longues nuits hivernales. C’est, aussi, un produit très diversifié qui vous laisse un bon éventail de choix à faire pour vous satisfaire.

Pour bien choisir votre couette, il faut, notamment, vous intéresser au niveau de chaleur qu’elle peut vous procurer ainsi qu’à l’origine de cette chaleur.

Généralement, les indices de chaleur des couettes présentes sur le marché varient de 1 à 4, même si certaines enseignes proposent des couettes de niveau 5 et 6, ces niveaux correspondent aux couettes tempérées, légères, chaudes et très chaudes.

L’acné

Le choix de l’indice de chaleur des couettes dépend de deux facteurs principaux :

• votre frilosité et votre capacité à soutenir le froid, et

• le niveau de chauffage de votre chambre.

L’indice de chaleur d’une couette dépend de son grammage, celui-ci correspond au poids du garnissage dont est faite votre couette, il peut varier de 180 gr/m² jusqu’à 500 gr/m² pour les couettes les plus adaptées aux climats les plus durs.

Plus une couette est lourde, plus elle est chaude, mais le poids de la couette peut, en effet, affecter votre confort, ceci dépend d’une personne à une autre.

La température de votre chambre doit y être pour beaucoup dans votre choix éventuel, il est souhaitable de choisir une couette tempérée ou légère si la température de votre chambre dépasse les 20 degrés Celsius. Alors qu’il faudra prévoir des couettes chaudes (3/4) si votre chambre est fraîche ou si vous sentez que la chaleur qu’elle procure n’est pas suffisante pour votre confort.

L’acné Perpignan

Les couettes très chaudes (indice 6, par exemple) sont ce qu’il faut pour les personnes extrêmement frileuses et qui ressentent le froid même sous une couette ordinaire et avec un bon système de chauffage central installé dans la chambre.

Le garnissage de la couette est tout aussi important que le grammage, il existe plusieurs types de garnissages.

Les couettes faites en laine et bio-laine sont réputées pour leur effet thermorégulateur, les couettes en cachemire représentent le haut de gamme mais sont un gage de qualité.

Les couettes en plumes et en duvet naturel sont connues pour leur moelleux et leur capacité à évacuer l’humidité, leur entretien est, par contre, plus délicat.

On trouve aussi des couettes en fibres recyclées, en fibre mixte, en soie naturelle, en fibres végétales etc…

Il est aussi très important de s’intéresser à l’enveloppe de la couette, car c’est elle qui va bien contenir le garnissage et perdurer sa qualité. Le tissage de l’enveloppe y est pour beaucoup, plus il est serré (nombre de fils au cm²), plus l’enveloppe sera de qualité, le choix dépendra de la nature de la couette. Si elle est synthétique, un tissage de 90-100 fils/cm² tiendra le coup, mais si elle est naturelle, il faudra prévoir un tissage de l’ordre de 130 fils/cm² pour ne pas détériorer le garnissage.